Maud JAN-AILLERET

Ecrivaine

Ressentir des émotions et les dire. Ne jamais cesser de les dire. De les partager. Écrire pour faire exister – voilà ce qui anime ma démarche artistique à côté de mon activité d’accompagnement – ce à quoi je consacre une grande part de mon énergie – et qui permet d’incroyables cœurs à cœur donnant toute sa saveur à notre modeste condition humaine. 

En 2019, lorsque sort mon premier roman intitulé “Donne-moi des fils ou je meurs” aux Éditions Grasset, j’ai besoin de mots pour exprimer ce que je ressens dans ma chair. J’ai perdu plusieurs enfants à différents stades de grossesse. Je me heurte successivement à la honte, la colère, au chagrin et à l’impuissance. Plus encore : à mon incapacité comme à celle des autres (famille, amis, équipe médicale…) de parler de ce sujet encore trop tabou. J’ai pourtant tant besoin de faire exister ce que je traverse. 

“On écrit parce qu’on ne peut plus parler ni se taire”, dit André Comte-Sponville. Et c’est si libérateur, d’écrire ! De poser des mots sur des maux, des non-dits mais aussi sur des joies ou des fiertés. Lorsqu’on y a goûté, on ne peut plus s’en passer.

C’est ainsi que quelques mois plus tard, je crée mes premiers ateliers d’écriture, pour permettre à d’autres d’expérimenter ce pouvoir magique et guérisseur des mots. Ces ateliers se développent au fur et à mesure des mois qui passent, dans différents lieux, différentes villes avec différents publics.

Alors, c’est avec beaucoup d’évidence qu’il m’a semblé que ces ateliers devaient trouver leur place au Centre de prévention de Santé de ma ville, Fontainebleau ! Avec Emilie Riger, écrivaine elle aussi, nous proposons, dans les locaux du CPSF, des ateliers d’écriture le jeudi soir une fois par mois environ, pour vous faire vivre cette expérience unique. 

Se renseigner sur les dates d'atelier par mail à
association.santearts@gmail.com